fév
24

Le vin et les pâtes…

By admin  //  Blog  //  No Comments

Son histoire :

Chaudes, froides, en bouillon, sautées…Les pâtes c’est quoi ? Eau et semoule de blé dur (ou farine de blé tendre) …y basta. C’est simple comme bonjour et très efficace puisqu’on les aime tous. Les italiens y tiennent, les pâtes seraient nées là-bas et c’est Catherine de Medicis qui nous les aurait ramenées ici en France lorsqu’elle est venu épouser Henri 2. Les chinois, les allemands, les coréens, ou les japonais ont des versions différentes…
Pour certains historiens, on trouve des traces des premières pâtes de type vermicelles dans la zone Moyen orient/ Europe en Palestine à partir du 3e siècle, puis dans le monde arabe à partir du 9e siècle, un peu plus tard en France du Nord et en Allemagne avec la culture juive et en Espagne avec la culture arabo-andalouse, puis en Italie où elles se développent pour enfin envahir le monde à partir du 19ème siècle. En Chine du nord , elles seraient également apparues à partir du 3ème siècle avec des recettes variées qui s’étendent au pays au 10ème et 13ème siècle.
vin pates

A l’épreuve des sens :

Aux ingrédients de base, l’on peut ajouter une multitude d’agréments : œufs, aromates, légumes, lait, piment, encre de seiche, safran…Pour donner formes et couleurs aux pâtes, on ne manque pas d’imagination. Les dénominations varient en fonction de la quantité d’œufs ou de la qualité de la semoule : pâtes de qualité supérieure, pâtes aux œufs, au blé complet, pâtes vertes, pâtes aux herbes etc. La réglementation est stricte et les critères sont précis. En France, les pâtes doivent être obligatoirement fabriquées avec du blé dur. Les seuls produits dont l’addition est autorisée sont : les œufs, les légumes frais ou extraits de légumes, les aromates, le lait, le gluten. Tous les colorants, qu’ils soient naturels ou chimiques, sont interdits.
De même il existe un grand nombre de variétés : Spaghetti, macaroni, coquillettes, tagliatelles, papillons, cheveux d’ange, ravioles…
L’Alsace peut se vanter d’être à l’origine des Spätzle, une variété de pâtes réalisée avec de la semoule de blé dur et des oeufs, sans eau.

Comment le choisir ?

Les pâtes, en plus d’être bonnes, économiques et faciles à faire, ont de véritables atouts nutritionnels. Mesdames, on ne le répètera pas assez, ce ne sont pas les pâtes qui font grossir mais la garniture. Source de vitamines, glucides complexes (amidon donc source d’énergie) et sels minéraux, les pâtes natures ne contiennent que peu de calories. Elles réussissent à nous donner de la force et de l’énergie et à tempérer le stress grâce à leur apport en magnésium.
La cuisson al dente, est la meilleure façon de préparer cet aliment car les pâtes trop cuites sont peu digestes et qu’une cuisson à point préserve le goût.

 

Avec quoi l’accorder :

Ce n’est pas la pâte qui fera l’accord mais son accompagnement. Impossible donc d’établir quels vins s’accordent tant les pâtes accueillent de nombreuses équations gastronomiques. Pourtant, on a tendance à les accorder à des vins faciles et jeunes. Internationales, les pâtes sont les supports idéaux pour toutes vos découvertes bachiques extra-frontalières. Et quitte à céder à la facilité…direction l’Italie.
Bien entendu vous pouvez toujours suivre un cours oenologie pour essayer de décrypter au mieux l’accord qui sera parfait avec vos pâtes !!

Avec qui l’accorder :

Des amis bien sûr.

Où trouver le meilleur ?

Rien ne vaut les pâtes fraîches de votre traiteur

Leave a comment